Soeur Marie-Brigitte poursuit son engagement, dans la Foi.

Dimanche 7 janvier 2018 // Actualités

Le 7 janvier dernier, en l’église de St-Daunès, Soeur Marie-Brigitte, qui était rentrée au monastère Notre-Dame d’Escayrac, en 1976, à ses 26 ans, renouvelait ses voeux, à Mgr Laurent Camiade, en présence de Père Jean-Jacques Kerveillant et de Père Christian Robert.
Suite à la fermeture du monastère d’Escayrac, qui a été racheté par la communauté des soeurs de Marie Mère de l’Eglise, basée à Moissac, dont trois étaient présentes à cette cérémonie, Soeur Marie-Brigitte n’avait plus de statut officiel, dans l’Eglise.
Désormais domiciliée à St-Daunès, elle s’est engagée auprès des Vierges Consacrées, un des plus anciens ordres de l’Eglise,et qui regroupe des femmes engagées, dans la Foi, tant d’un point de vue contemplatif qu’apostolique.
En tant que Vierge consacrée, Soeur Marie-Brigitte exercera son engagement, en lien avec l’évêque Mgr Laurent Camiade qu’elle rencontrera au moins une fois par an et qu’elle accompagnera lors de cérémonies diocésaines. Elle est membre désormais de la communauté du diocèse de Cahors-Rocamadour.

A St-Daunès, où elle a élu domicile, Soeur Marie-Brigitte continuera de vivre sa vocation contemplative, au travers des lectures et des prières des heures, travaillera manuellement pour l’artisanat monastique, et sera engagée au sein de la paroisse de St-Daunès, en étant membre notamment du groupe de préparation aux funérailles.

Comme a dit Mgr Laurent Camiade, au travers de la présence discrète et visible de Soeur Marie-Brigitte à St-Daunès, l’existence de la foi se révèle au peuple.
Chacun a eu une pensée, ce jour, pour Soeur Marie-Lucie, fondatrice du monastère Notre-Dame d’Escayrac, décédée en février 2017, à ses 101 ans, et pour Soeur Marie-Claire, décédée en décembre dernier, à ses 82 ans.

Avec le renouvellement de ses voeux, Soeur Marie-Brigitte retrouve un statut officiel, au sein de l’Eglise.
D.Q.

Répondre à cet article