Jésus au début de sa mission

Dimanche 14 février 2016 // Actualités

Le récit des tentations de Jésus récapitule l’ensemble de l’aventure biblique, qui n’est autre que l’aventure de toute l’humanité. Les références des textes du dimanche :

On le voit, le récit des tentations de Jésus récapitule l’ensemble de l’aventure biblique, qui n’est autre que l’aventure de toute l’humanité. Nous trouvons dans tout le livre le même parcours, sous des formes diverses et dans des circonstances différentes. Avec le Christ, nous voici "au bout du rouleau", à la fin du Livre. C’est bien pour cela qu’il dit : "Les temps sont accomplis". La Terre promise, le Royaume de Dieu, le Paradis où l’homme n’avait plus accès, tout cela est désormais, en lui et par lui, présent et accessible. Tout au long de sa prédication et de ses actes, le Royaume va prendre forme, visage et existence. Cependant, même si les temps sont accomplis du côté de Dieu, il faudra encore un certain temps pour que les hommes se "convertissent", c’est-à-dire changent leur vision du monde, de la vérité, du sens à donner à leur vie. Cet accomplissement des temps va prendre la durée de la vie de Jésus. En saint Jean, nous lisons que Jésus dit : "Tout est consommé" juste avant de mourir. Ainsi, nous voyons la vie publique de Jésus encadrée par le récit des tentations et le récit de la Pâque. Les deux nous mettent en face de la même réalité. À Gethsémani, Jésus doit en quelque sorte refaire son choix initial. Il va y avoir traversée du désert de la mort et ses disciples vont "déserter". Seul au départ, seul à l’arrivée. Au fond, personne ne peut être à côté de lui (même si Jean présente les choses différemment), parce que tout homme est en lui. En fin de compte, tout cela débouche dans la lumière pascale du Royaume. Comprenons que l’itinéraire de Jésus déploie devant nous l’image d’un itinéraire que nous avons tous à parcourir, d’une façon ou d’une autre. Ne traînons pas trop : les temps sont accomplis.

Marcel Domergue, jésuite

Répondre à cet article