Comment faire boire un âne qui n’a pas soif ?

Lundi 2 mai 2016 // Actualités

Et comment, toute révérence gardée, donner la soif et le goût de Dieu aux hommes d’aujourd’hui ? Des coups de bâton ? Mais l’âne est plus têtu que nos bâtons…Lui faire avaler du sel ? Pire encore et qui relève presque des tortures psychiatriques.
Comment donc faire boire cet âne en respectant sa liberté ? Une seule réponse : trouver un autre âne qui a soif… et qui boira longuement avec joie et volupté, au coté de son congénère.
Non pas pour donner le bon exemple, mais parce qu’il a fondamentalement soif, vraiment, Simplement soif, perpétuellement soif. Un jour, peut-être, son frère, pris d’envie, se demandera s’il ne ferait pas bien de plonger, lui aussi, son museau dans le baquet d’eau fraîche.

Des hommes ayant soif de Dieu sont plus efficaces que tant d’âneries racontées sur lui.

J.Loew (extrait de Paraboles pour aujourd’hui, de J. Vernette)

Répondre à cet article