Avec les beaux jours...

Lundi 6 juin 2016 // Actualités

Avec les beaux jours, plus souvent que dans les mois d’hiver nous avons l’occasion de participer à des célébrations ; baptême, mariage, communion, fête de village et j’en passe….. Mais il nous arrive à tous de nous dire, que souvent il y a un fossé entre les quelques chrétiens impliqués dans organisation et dans la célébration, et la foule qui est là, sans vraiment être présente si - non bruyante. Que faire alors ? Limiter le nombre de participants, refuser, telle ou telle fête pour ne pas tomber dans le folklore, et tourner au ridicule…..pour garantir l’authenticité de ce qui est vécu ? Je ne suis pas vraiment convaincu. Nos célébrations ne sont jamais totalement ce qu’elles devraient être ! Elles ne peuvent être à cent pour cent authentiques, elles ont toujours une part d’ambiguïté. Pourquoi ? Parce que nous avons des difficultés à nous ouvrir au Souffle de l’Esprit, il nous manque l’élan pour aimer comme le Christ. Quand nous laissons le feu de l’esprit réchauffer notre cœur glacé, et nos personnes blasées, le regard que nous portons sur nous même sur les personnes et nos assemblées change. Quelle que soit la célébration que nous préparons ou nous participons, nous ne devons jamais perdre de vue que le tout doit être au service de l’action de l’Esprit. Somme-nous à la hauteur ? Pas toujours. Il nous arrive de nous dire , nous célébrants : » mais où est le sacrement que je posé j’étais tellement pris à faire « le gendarme » pendent les célébrations ». Et à la fin recevoir de la famille un grand merci pour la Belle Célébrations. Oui nous sommes que des petites lumières signalant la grande Lumière. ! Il nous faut être assez rayonnants pour que les âmes viennent à nous, et assez efficaces pour quelles ne s’attachent pas à nous, mais au Christ. Comme le dit finalement le dicton : « Dieu écrit droit, même sur les lignes courbes ». Dieu lui ne nous demande pas de réussir mais de faire. Et Heureusement.

Père Alexandre

Répondre à cet article