4ème Dimanche de Pâques

Samedi 5 mars 2016 // Actualités

Pour Dieu il n’est pas question de calculs, de mérites, de mesures, le Père aime ses fils c’est tout. Le Père aime sans mesure. Il ne refuse pas sa liberté au jeune fils car il n’y a pas d’amour sans liberté, mais Il est là devant sa maison qui attend son retour. De même il sort pour aller à la rencontre du fils ainé pour qu’il rentre à son tour dans la maison. A ce jeune fils il laisse peu de place pour exprimer son repentir, de suite, il courre vers lui, le couvre de baisers et il fait tout pour qu’il retrouve sa place et sa dignité de fils : vite apportez le plus beau vêtement, mettez lui une bague au doigt (celle qui permet de reconnaître qu’il est bien de la famille). Tuez le veau gras, il est retrouvé, il est vivant. Et au fils ainé le Père redit : « Mon enfant tu es toujours avec moi et tout ce qui est à moi est à toi  » .

«  Les vrais regards d’amour sont ceux qui nous espèrent  ». Laissons-nous regarder par le Christ, laissons nous aimer par Dieu et nous vivrons une authentique fraternité.

Seigneur Nous sommes au milieu de ce carême, c’est le temps où Dieu t’appelle, lève-toi poursuis ta route, marche avec Jésus, jusqu’à la lumière de Pâques.

Répondre à cet article