2 ème Dimanche de Carême année C

Dimanche 21 février 2016 // Actualités

« Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. » Luc 9, 29

Pistes de réflexion

Tous les ans, la liturgie nous propose l’Evangile de la Transfiguration pour le deuxième dimanche de Carême, successivement dans les trois synoptiques. Les enfants peuvent deviner ce que veut dire « transfiguration  » : c’est la figure qui se transforme, pour faire apparaître le visage de Jésus dans sa gloire.
Jésus vient d’annoncer à ses disciples qu’il va souffrir sa passion et ressusciter (Luc 9,22).
« Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et gravit la montagne pour prier.  » Jésus emmène avec lui les trois disciples qui seront présents au mont des oliviers lors de son agonie, sans doute pour leur donner un aperçu de sa divinité afin qu’ils soient mieux préparés à sa passion. Dans la Bible, la montagne est le lieu privilégié pour la rencontre avec Dieu. « Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.  » C’est alors qu’il entre en prière et revêt pour quelques instants son corps de gloire.
«  Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. » Moïse a conduit le peuple hébreu à travers le désert pendant 40 ans. Il est resté 40 jours au mont Sinaï où il reçut les dix commandements. Il en est redescendu tout rayonnant (Ex 34, 29-30). C’est pourquoi Moïse est souvent représenté avec des rayons sur la tête. Elie lui aussi marcha 40 jours dur le mont Horeb, et le Seigneur le visita non pas dans le vent puissant, ni dans le tremblement de terre ou dans le feu mais dans la brise légère (1 R 19, 8-14).On remarque l’emploi du chiffre 40, temps de désert qui aboutit à la rencontre avec Dieu.
« Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le. » On reconnaît la Parole qui vint du ciel lors du baptême de Jésus, avec deux mots en plus :« choisi » qui est un terme cher aux juifs, le peuple élu, le choisi.
« écoutez » le début de la prière que les juifs récitent tous les jours jours « Ecoute Israël ! Le Seigneur notre Dieu est le Seigneur un. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ta force. » (Dt 6,4)
Le Seigneur nous invite à écouter la Parole de Jésus, lui qui est appelé aussi le Verbe. Il faut l’écouter de tout son cœur (avec amour), de tout son être (avec intelligence), de toute sa force (avec volonté).
Que ce carême soit centré sur l’écoute de la Parole, et sa mise en pratique.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut, ed. Soceval

Répondre à cet article